Ambassade et Consulats de Belgique en Allemagne

Bienvenue sur notre site web !

*Brexit*
Vous trouverez plus d'information sur "post-Brexit procedures, controls, handling, and traffic flows in/to Belgian seaports" ici.

*Nouvelles règles d'entrée et de quarantaine en Allemagne*
Vous trouverez plus d'informations ici. 

*Notification obligatoire en Allemagne pour les voyageurs en provenance de zones à risque*
Vous trouverez plus d'informations ici.
 

L'ambassade de Belgique pendant la pandémie Covid-19 :
Une visite à l'ambassade n'est temporairement possible que sur rendez-vous et dans le respect des mesures d’hygiène. Nous n'organisons pas de missions de Flying Kit pour l'instant: vous trouverez plus d'informations ici.

Voyager en temps de pandémie de Covid-19 :
Avant de voyager, vérifiez toujours auprès des autorités de votre pays de destination quelles y sont les mesures en vigueur. Consultez nos conseils aux voyageurs. Vous devez toujours respecter les mesures d'hygiène et de distanciation sociale du pays dans lequel vous vous trouvez.

Voyager / retourner en Belgique
Nous vous invitons à vous informer sur les mesures prises par le gouvernement belge. Vous pouvez également contacter la ligne d'information Corona du gouvernement belge au +32 78 15 17 71. Attention : Certaines provinces et régions ont pris des mesures plus strictes. Vous trouverez de plus amples informations sur ces mesures régionales grâce à la carte interactive ci-dessous.  

Formulaire de Localisation du Passager (« Passenger Locator Form ») :
Si vous prévoyez de vous rendre en Belgique ou de revenir en Belgique après un séjour à l'étranger, il vous faudra probablement remplir un « Passenger Locator Form ». Vous trouverez plus d'informations ici.

Clause de non-responsabilité
Cette carte est purement indicative : elle offre aux utilisateurs un aperçu visuel des informations qui ont été jusqu’à présent uniquement publiées sous la forme d’un tableau. La carte n’engage en aucune manière le SPF Affaires étrangères, Commerce extérieur et Coopération au développement. De manière à restreindre sa taille, la qualité de l’image a été réduite. Ce choix peut avoir des répercussions sur la position de certaines frontières ou l’affichage de dénominations et de signes. Les frontières, dénominations et signes figurant sur cette carte n’impliquent en aucune manière leur acceptation ou reconnaissance formelle par le Royaume de Belgique.

Liens utiles pour suivre la situation belge : site d'information belge sur le corona et page d'accueil du SPF Affaires étrangères.

Voyager / retourner en Allemagne
Nous vous invitons à lire attentivement les conseils aux voyageurs pour l'Allemagne. La liste actuelle des zones à risque allemandes se trouve ici. Vous trouverez ici de plus amples informations sur les exceptions à l'obligation de quarantaine. En Allemagne, les mesures sont introduites au niveau des Länder et diffèrent donc d'un Land à l'autre : vous trouverez ici de plus amples informations sur les mesures spécifiques des différents Länder.

Attention: en Allemagne, il existe une obligation de enregistrement d’entrée numérique pour tous les voyageurs en provenance d'une zones à risque. Le formulaire d'inscription numérique se trouve ici. Vous trouverez de plus amples informations sur cette obligation ici (site allemand).

Liens utiles pour suivre la situation en Allemagne : le ministère allemand de l'intérieur, le ministère allemand de la santé et la police allemandel'institut Robert-Koch et le gouvernement fédéral allemand.

En cas d'urgence, vous pouvez contacter les numéros ci-dessous : 
 - Numéro d'urgence : 112 (police - pompiers - ambulance)
 - Service de garde médical : 116 117

Pour plus d'informations sur le coronavirus Covid-19, consultez le site de l'Institut de médecine tropicale d'Anvers.

 

Actualités

01 Mar

Ce lundi 1er mars, une conférence des bailleurs de fonds pour le Yémen a été organisée par les Nations Unies, en coopération avec la Suède et la Suisse. La Ministre de la Coopération au développement Meryame Kitir, s'est engagée à débloquer un montant de 5 millions d'euros pour soutenir le Fonds humanitaire pour le Yémen."Il est important que nous continuions à prêter attention aux besoins des Yéménites ordinaires qui souffrent grandement de cette crise humanitaire qui dure maintenant depuis plus de six ans," a déclaré M. Kitir.

23 fév

Ce lundi 22 février, la Vice-Première Ministre et Ministre de Affaires étrangères Sophie Wilmès s’est adressée à la Conférence du Désarmement à Genève, à l’occasion de son segment de haut niveau. La Conférence sur le Désarmement, dont la Belgique est membre permanent, a été constituée en 1979. Elle est à ce jour le seul instrument multilatéral dédié à la négociation d’accords de désarmement. Le désarmement et la non-prolifération sont des enjeux cruciaux pour la paix et la sécurité internationales et constituent à ce titre une priorité pour la politique étrangère de la Belgique.

22 fév

Ce lundi 22 février, la 46ème session du Conseil des Droits de l’Homme a commencé à Genève et durera jusqu'au 23 mars. A cette occasion, la Vice-Première Ministre et Ministre des Affaires étrangères est intervenue lors du segment ministériel de cette session. Elle a présenté les priorités du gouvernement belge et quelques réflexions sur les défis actuels en matière de droits humains.

22 fév

En ce lundi 22 février, dans le cadre de la présidence belge du Benelux, la Vice-Première ministre et ministre des Affaires étrangères Sophie Wilmès a invité la procureure de la Cour pénale internationale (CPI), Madame Fatou Bensouda, a rencontré ses vingt-sept homologues européens à l’occasion d’un entretien informel en marge du Conseil mensuel des Affaires étrangères. Mme Bensouda a  entamé son mandat de procureure en 2012 et le terminera cette année, en juin.

12 fév

À l'occasion de la Journée internationale contre l'utilisation des enfants soldats, la Vice-Première Ministre et Ministre des Affaires étrangères, Sophie Wilmès, a réaffirmé l'engagement continu de la Belgique à améliorer la protection des enfants dans les conflits armés. Les Nations Unies veulent améliorer le sort de ces enfants en s'attaquant aux six violations les plus graves des droits de l'enfant : meurtres et mutilations, violences sexuelles, enlèvements, attaques d'écoles ou d'hôpitaux, refus d'accès à l'aide humanitaire et, enfin, recrutement d'enfants soldats.